Les témoignages: ils s’en sont sortis !

Photo de Fabrice

Fabrice

“Ma plus grande satisfaction, c’est de renouer avec ma famille, les frères et soeurs”.

Photo d'Emmanuelle

Emmanuelle

“Le début de mon alcoolisation c’est quand j’étais adolescente. Je devais avoir environ
16 ans.”

Photo de Serge

Serge

“Ma plus grande satisfaction, c’est de voir mes enfants qui reviennent vers moi. On arrive à plaisanter, alors qu’avant c’était vraiment très dur.”

Photo de Laurence

Laurence

Fondatrice de l’association H3D

“Mon entrée dans cette maladie de l’alcoolisme s’est faite de manière très silencieuse.”

Photo de Lauretta

Lauretta

“Je ne buvais absolument rien jusqu’à l’âge de 35 ans. Mais j’avais une très très forte sensibilité.”

Les conseils des médecins

regard et conseil du médecin généraliste

“Il faut que les patients aient bien conscience qu’ils ne seront pas jugés par leur médecin, et qu’au contraire on est là pour les aider. Les solutions sont multiples et elles seront personnalisées.”
Docteur Castera, médecin généraliste

regard et conseil de l’addictologue

“On reconnait qu’une consommation devient inadaptée quand on ne peut plus la planifier. C’est-à-dire qu’il y a un décalage entre ce qu’on a prévu de boire et ce qu’on a bu réellement au cours d’une soirée, au cours d’en rencontre ou d’une fête.”
Docteur Batel, addictologue

Vraies et fausses idées sur la dépendance à l'alcool

Vrai

La dépendance à l'alcool est une maladie chronique

La dépendance à l’alcool est une maladie chronique (2, 3), au même titre que d’autres maladies comme le diabète ou l’hypertension artérielle. Cela signifie qu’il peut exister au cours de son évolution une alternance de périodes de consommation excessive et de rémission, et que la prise en charge des patients atteints nécessite un plan de soins et un accompagnement à long terme (1, 3).

1. Institut national de la santé et de la recherche médicale. Expertise collective. Alcool : dommages sociaux, abus et dépendance. 2003. Rapport. Paris : Les éditions Inserm, 2003;XXII:536p. (Expertise collective). http://hdl.handle. net/10608/154
2. Haute Autorité de santé. Outil d’aide au repérage précoce et intervention brève : alcool, cannabis, tabac chez l’adulte. Rapport d’élaboration, novembre 2014.
3. McKay JR, Hiller-Sturmhöfel S. Treating alcoholism as a chronic disease: approaches to long-term continuing care. Alcohol Res Health 2011;33:356-70.

Voir toutes les idées